Editos

« Il faut mettre fin au massacre ». Une fois n’est pas coutume, nous répèterons verbatim ce qu’a dit hier Donald Trump après que le régime syrien a honteusement bombardé au gaz neurotoxique une ville du nord-ouest de la Syrie Pour rappel macabre, cette attaque a fait une centaine de morts dont beaucoup d’enfants. Les images sont insoutenables, les responsabilités pratiquement avérées et pourtant l’ONU, une fois de plus est impuissante puisque l’ami russe du monstre de Damas bloque invariablement les tentatives du conseil de sécurité de se mêler de ce qui se passe là-bas.

Que peut-on faire pour mettre fin au massacre ? Ou autre question plus pertinente, que pourrait-on faire pour que cette région du monde ne soit plus l’un des creusets sanglants d’où se répand l’insécurité sur la planète entière ?...

Edito 2016

Nous avons la force car nous sommes des centaines de milliers d'adhérents, nous sommes présents dans tous les milieux professionnels et pour la Défense dans quasiment tous les établissements, nous partageons aussi des valeurs, mais manquons nous de courage pour les faire vivre ?...

 

Philippe BUYENS

Secrétaire National CFDT défense, encore pour quelques jours...

 

Edito 2016L'exemplarité est-elle un des fondements de la République et du vivre ensemble ?

On peut en douter quand les révélations des « arrangements » avec la réglementation de certains élus viennent fracasser leurs discours sur les efforts que les français devraient tous faire. L'argent trop facile pour les uns ne peut pas être accepté par celles et ceux qui le gagnent durement.

 Pour la CFDT, exemplarité rime avec responsabilité car dire uniquement ce que les autres veulent entendre est leur mentir. La CFDT a depuis longtemps adopté un principe que Jean Jaurès énonçait ainsi : le courage c'est d’aller à l’idéal et de comprendre le réel.

Déclaration du bureau fédéral CFDT Défense (janvier 2017)

Le bureau fédéral de la CFDT défense, réuni du 17 au 19 janvier 2017, reconnait l’engagement et la lutte qui ont été menés par les personnels dans certains établissements pour maintenir l’indexation métallurgie et défendre le « statut ». Hommage leur est rendu. Le bureau fédéral constate aujourd’hui que le pouvoir politique n’en n’a pas tenu compte au détriment de la majorité des ouvriers de l’Etat et TSO. Dans un tel contexte, nullement abattue mais résolument offensive, la CFDT défense entend continuer à peser dans un dialogue social digne de ce nom et que nous espérons de meilleure qualité...

A cette époque de l’année, la tradition veut que l’on se souhaite une bonne et heureuse année. Mes vœux auront en ce mois de janvier 2017, un gout amer. François Chérèque nous a quittés.

Pendant 10 ans à la tête de notre organisation, il a su insuffler un vent de renouveau sur le syndicalisme en mettant en avant son côté « réformiste et impatient ». Il s’est toujours engagé, bien avant même ses mandats syndicaux, au service des autres pour le bien-être de chacun et avec le souci de l’intérêt général.

A la fédération, nous gardons de lui l’image d’un homme disponible sachant expliquer les positions de la CFDT comme lors de notre Agora de Gujan-Mestras en 2003.