Editos

Elle se délite notre unité ? Non ! Elle est malheureusement mise à mal ces derniers temps.

La faute à ces fous de guerre, radicaux islamistes, qui ostensiblement commettent des actes barbares, d’une lâcheté méprisable et d’une abomination extrême. Ceci dans le but de déstabiliser le monde occidental, l’Europe et plus particulièrement la France ces jours ci.

Comment ne pas vivre la peur au ventre ? Comment ne pas succomber à la paranoïa ? Comment ne pas céder à la colère et à la haine. Ces sentiments sont souvent légitimes et toujours très humains dans pareille situation. Je n’ai pas la réponse à ces questions, mais je veux simplement réaffirmer l’absolue nécessité du « vivre ensemble ».

En cette veille de fête nationale, j’ai une pensée pour nos collègues de travail à statut militaire qui sont actuellement engagés en OPEX ou en OPINT. Demain les troupes défileront un peu partout en France afin que la Nation leur rende hommage pour le service rendu.

C’est cet engagement pouvant aller jusqu’au sacrifice suprême, pour la sécurité de notre pays et pour la paix dans le monde, qu’il nous faudra applaudir au rythme de la fanfare.

Cette semaine avait lieu le 2ème Comité Technique Ministériel (CTM) de l’année où le ministre nous a, cette fois-ci, rendu visite pendant 1h30.

2 sujets sont à retenir dans les propos qu’il nous a tenu :

● La présentation du rapport tant attendu sur la place du personnel civil au sein des armées et services dit rapport « Hamel »

● Les ouvriers de l’Etat.

 

Nous syndicalistes, en toute humilité, ne manquons pas de qualités, mais dans quelle mesure le syndicalisme peut‐il être un acteur dans la création d’activités de qualité, elles mêmes génératrices d'emplois de qualité ?

La qualité de l'activité, c'est offrir un bon usage, c'est comprendre et s'adapter aux besoins des clients (entreprises ou particuliers) et savoir comment les formuler et mettre en place le service attendu. C'est « faire utile », pour l'individu et pour le collectif. Les représentants syndicaux ont donc à se saisir des stratégies de leurs employeurs, gage d'une réflexion commune enrichie,pour y parvenir. Vaste ambition là où le partage est loin d'être une règle admise par tous les dirigeants, trop souvent à l'instinct d'autorité bien supérieur à l'instinct de coopération. Ils sont d'ailleurs assez d'accord avec d'autres organisations syndicales.

Semaine automnale sur la France noyée sous des pluies incessantes qui font notamment monter les eaux de la Seine et ses affluents entrainant des dégâts humains et matériels.

Semaine d’action pour certains même si certaines centrales syndicales ne semblent plus certaines de leur position et s’adaptent en fonction de l’auditoire, du media voire du changement de leur Président !

Semaine médiatique aussi avec son lot de questions « démagos » uniquement destinées à monter les organisations les unes contre les autres en évitant bien sûr de parler du fond !