SID - Service d'Infrastructure de la Défense

Le général de corps d’armée FONTAN Directeur Central du Service d’Infrastructure de la Défense (SID), accompagné de son adjoint, l’ingénieur général de 1ère classe SERVIERE, de Mme STOLL et de M. LEHMULLER a reçu une délégation CFDT le lundi 16 janvier 2017. Le DCSID lors de ses récentes visites au sein des établissements du SID perçoit les personnels qu’il a rencontrés comme « professionnels, enthousiastes et passionnés ».
Pour la CFDT cela ne doit pas néanmoins occulter la forte inquiétude des personnels sur leur avenir et leur profonde frustration due à une reconnaissance interne au SID parfois ténue...

Ce Comité technique de réseau (CTR) était présidé par le général de corps d’armée FONTAN nouveau directeur central du SID depuis aout 2016. Dans son message d’introduction, il a précisé qu’il n’y aura pas de remise en cause du projet de service SID 2020, ni dans l’organisation du déroulement du CTR, avec toutefois la volonté de participer personnellement aux bilatérales préparatoires des prochains CTR-SID...

 

 

Le 5 février dernier, la CFDT était reçue, à sa demande, par l’ingénieur général hors classe STEPHAN, directeur central du SID. Il était accompagné de Monsieur CAFFET, sous‐directeur pilotage des RH et Madame STOLL, cheffe du bureau gestion des personnels civils. Pour la CFDT, ce fut l’occasion d’évoquer les différents sujets intéressant les personnels civils de la DCSID.

Un ordre du jour très dense pour ce CT de Réseau qui s’est déroulé sur une journée entière. Ce comité a été l’occasion pour l’ensemble des directeurs d’ESID de présenter leurs plans d’action en termes de Risques Psycho-Sociaux (RPS) et d’en dresser un premier bilan. Leur constat rejoint celui de la CFDT-CFTC, chaque structure du SID est confrontée à des personnels en souffrance au travail, si ce n’est en RPS pour certains, du fait d’une surcharge de travail. Pour la CFDT-CFTC l’heure est donc au choix : soit d’un service dimensionné et donc renforcé pour répondre aux attentes des bénéficiaires, soit d’un service en souffrance, qui faute de moyens n’atteint plus ses cibles.

Face à la crainte des organisations syndicales de voir ce comité se transformer en simple séance d’information, le directeur central du SID, n’a pas hésité à réorganiser l’ordre du jour afin d’entendre les revendications des personnels civils sur leurs conditions de travail au sein du SID. Nombre des difficultés, rencontrées aujourd’hui par les agents, ont pu être abordées et certaines n’ayant néanmoins pu être prises en compte par l’administration seront traitées lors du prochain CTR.