covid-19

>Info FEAE Covid-19 n°18

Le 14 mai 2020 la DGAFP éditait une fiche relative à la situation des agents dits « vulnérables », par référence aux pathologies retenues par le Haut Comité à la Santé Publique (HCSP). Ce document décrit la situation des agents, de la déclaration à la récupération des indemnités journalières le cas échéant. Le 19 mai la DRH du MINARM diffusait une note d’application au ministère des armées.[...]

>Info FEAE Covid-19 n°17

Deux décrets viennent instaurer une prime exceptionnelle dans le cadre de l’épidémie de COVID-19, l’un pour la fonction publique de l’Etat (FPE) et la fonction publique territoriale (FPT), l’autre pour la fonction publique hospitalière (FPH), les hôpitaux des armées et l’Institution nationale des invalides (INI). Cette mesure n’est que justice pour celles et ceux qui ont pris quotidiennement des risques afin d’assurer leur mission de service public au profit de toutes et tous. Mais la parution de ces décrets ne règle pas tout.[...]

>Info FEAE Covid-19 n°16

Etat d’urgence sanitaire oblige, le télétravail est l’organisation du travail de droit commun depuis le 16 mars. La modification du décret de 2016 intégrant les dispositions liées au télétravail occasionnel est parue le 5 mai 2020 au Journal Officiel. Elle apporte notamment la dérogation à la limite du nombre de jours télétravaillés par semaine. Si les règles évoluent et facilitent sa mise en œuvre, bien des aspects restent à sécuriser.[...]

>Info FEAE Covid-19 n°15

Du fait de l’état d’urgence sanitaire, le ministère des armées a été contraint de reporter certaines épreuves de concours. Les modalités du déconfinement prévu à partir du 11 mai et les plans de reprise progressive d’activité (PRPA) du MINARM et de la DRH-MD ont rajouté des contraintes sur l’organisation des épreuves et leur déroulement. La DRH-MD souhaite cependant tenir les objectifs fixés en termes de recrutements... L'ordonnance n° 2020-351 du 27 mars 2020 lui permet d’adapter l'organisation de ces concours.[...]

>Info FEAE Covid-19 n°14

Des agents sont obligés de venir travailler en présentiel pendant cette période de confinement pour garantir la bonne continuité des activités essentielles. Or sur de nombreux sites, les restaurants administratifs ne sont pas ouverts. Les agents doivent donc se restaurer par leurs propres moyens. Si la possibilité de prise en charge des repas était ouverte par un décret, il n’en restait pas moins que la notion de site, importante au MinArm, devait être précisée.[...]