Agent_Loi_84-16

Les agents contractuels n'ont pas à être pénalisés lors d'un congé de maladie.

Depuis le 1er janvier 2018, un jour de carence a été instauré pour l’ensemble des agents publics. Pour les contractuels du ministère, depuis, rien n’est simple, rien n’est appliqué.[...]

Depuis de nombreuses années, la CFDT est la seule à proposer une sortie du quasi statut « Berkani C » afin de pouvoir bénéficier d’une reprise d’augmentation salariale, bloquée par la Rémunération Nette Maintenue (RNM), mise en place afin de ne pas perdre de salaire à la création du Décret 2001. [...]

Chaque agent devra se prononcer pour ou contre ce changement. Sachant qu’il existe également en ce moment la possibilité de titularisation en fonctionnaire par le biais de la Loi Sauvadet.

Par son action régulière, la CFDT a permis aux agents « Berkani C » d’avoir le choix de se sortir de ce quasi statut sans avenir, dans des conditions acceptables.

Cette instance de dialogue social fonctionne à l’image « du train de sénateur », et c’est surtout la lenteur qui est pertinente dans cette image. La population des contractuels 84-16 étantplutôtdynamique, évolutive, en mouvement, le rythme des avancées à leur encontre estdésarçonnant.

Il faut réduire la duréede passage en CDI et avoir le budget pour revaloriser le salaire de ces agents...RAPIDEMENT !

Lire la suite...

 

Lors de la dernière CCPMD la CFDT/CFTC s’était offusqué du budget alloué qui ne pouvait couvrir l’ensemble des revalorisations triennales des agents. En 2016 bonne nouvelle : la DRH/MD nous affirme disposer d’une enveloppe suffisante permettant de revaloriser chaque agent éligible ainsi que chaque agent changeant de fonction. Nous attirons l’attention de chacun d’entre vous pour bien vérifier votre éligibilité* et pour bien préparer votre entretien d’évaluation. La CFDT/CFTC est là pour vous accompagner.

La CFDT/CFTC en a profité pour rappeler son revendicatif : la durée de 6 ans avant passage en CDI est trop longue et cela va à l’encontre de la réduction de la précarité. Il est impératif qu’un agent éligible au bout de 3 ans et non revalorisé soit à nouveau éligible les années suivantes sans attendre de nouveau 3 ans (6 ans sans revalorisation de salaire c’est inadmissible). Les augmentations de salaire doivent être en adéquation avec les notations des agents.

Lire la suite...

 

*CCPMD : Commission Consultative Paritaire du Ministère de la Défense

Lire la suite...