Centre Ministériel de Gestion (CMG) de Bordeaux

Les interlocuteurs CFDT ont été reçus le 5 septembre par le nouveau directeur du Centre Ministériel de Gestion de Bordeaux, Mr Jean-Marc Auvray et le sous-directeur Mr Chenot dans le cadre du dialogue social.

Son ancienne affectation était le service SRHC à la DRHMD. Une de ses responsabilités était l’étude de la reprise des recrutements. Dans sa présentation, le Directeur souligne qu’environ 4000 agents seront recrutés pour 2018. Et cela va perdurer car 40% des agents du ministère des armées vont partir en retraite d’ici 2025. Notons aussi la reprise des détachements entrants. Il souligne que cela va fluidifier les carrières et que par exemple les candidat(e)s sur listes complémentaires auront plus de chance d’être promu(e)s.

Concernant les recrutements la CFDT souligne la problématique pour faire connaitre les métiers du ministère.

Le directeur précise qu’ils vont organiser des journées thématiques notamment une première à l’AIA de Bordeaux. La CFDT a souligné que cette initiative devra aussi être déployée sur toute la région afin de lutter contre les inégalités territoriales.

Suite aux présentations d’usage, la CFDT en a profité pour rappeler certains dossiers :

  • La prise en compte de certains travaux insalubres de l’AIA Bordeaux ;
  • L’égalité des chances dans les parcours professionnels. A la suite du comité technique de formation, la CFDT a dénoncé l’absence d’implication de certains n+1 pour que ceux-ci incitent leur agent à se former. Pour la CFDT la formation est un incontournable pour un bon déroulement de carrière ;
  • Le délai d’instruction des dossiers retraites est trop long. Parfois plus de 18 mois pour obtenir le titre de pension pour la population ouvrière. Le risque est que ce phénomène s’étende aux fonctionnaires avec risque de rupture de ressource. Le directeur est conscient de la difficulté mais n’a pas solution. Pour la CFDT il est plus qu’urgent que l’Administration de bout en bout du dossier s’organise pour un meilleur service aux clients. La CFDT fera de nouveau remonter cette problématique en comité technique ministériel ;
  • Enfin la CFDT, au travers du traitement des dossiers qu’elle a eu besoin de traiter a confirmé la qualité du travail rendu par les personnels du CMG.


Le document en version imprimable