Nord - Ouest

Les représentants de l’Administration et les interlocuteurs syndicaux se sont réunis le 16 avril 2015 au CMG de Rennes pour la proclamation des résultats et l’attribution de sièges au Comité technique du CMG, suite aux élections du 4 décembre. L’alliance CFDT-CFTC sort grande gagnante pour ces élections au sein de la RNO.

Lire la suite...

Le CHSCT SL5 du Groupement de Soutien de la Base de Défense de Brest Lorient est réalité. La CFDT militait pour que cette demande portée par notre organisation syndicale et l’employeur lui-même, aboutisse. Le GSBdD c’est 1458 personnels civils de Landivisiau à Lorient en passant par la presqu’ile de Crozon. Il était nécessaire d’avoir un CHSCT propre à cet employeur important .Sa première réunion s’est tenue le vendredi 4 avril 2015.

Lire la suite...

 Le CHSCT SL5 du Groupement de Soutien de la Base de Défense de Brest Lorient est réalité. La CFDT militait pour que cette demande portée par notre organisation syndicale et l’employeur lui-même, aboutisse. Le GSBdD c’est 1458 personnels civils de Landivisiau à Lorient en passant par la presqu’ile de Crozon. Il était nécessaire d’avoir un CHSCT propre à cet employeur important .Sa première réunion s’est tenue le vendredi 4 avril 2015.

Le commissaire général COFFIN, directeur central du service du commissariat des armées était en visite à Rennes, le 31 mars 2015. Il a reçu les représentants du personnel civil du GSBdD et de la PFAF de Rennes en fin de matinée. Les représentants CFDT sont déçus de cette réunion, qui méritait plus de temps pour débattre des problèmes rencontrés par le personnel civil. D’autant plus, que certains sujets évoqués par d’autres organisations syndicales n’avaient pas leur place dans cette rencontre avec le directeur central.

Lire la suite...

Réunis aujourd’hui en séance plénière de la commission d’avancement des ouvriers de l’Etat de la Base de Défense Brest Lorient, les élus CFDT tiennent à souligner une nouvelle fois la mauvaise volonté de la DRH-MD à ne pas faire en sorte que les travaux soient réalisés dans les délais prévus par l’instruction relative à l’avancement des ouvriers de l’état.