Constat est fait que les agents rencontrent de plus les plus les services sociaux pour obtenir des informations sur leurs droits. La CFDT a toujours soutenu l’action sociale et se félicite de cette évolution. Elle craint cependant que cette fréquentation soit aussi liée à l’augmentation de la précarité des ressortissants du ministère.